Un petit coucou mis en boîte depuis le village de l’Herbe

De passage dans la presqu’île du Cap-Ferret , je vous fais un coucou depuis le village de L’Herbe où j’ai retrouvé avec plaisir » les mounaques », les sentinelles du Bassin: une m’a  mise en boîte dans son scaphandre!

Le maître des lieux est ostréiculteur, artiste poète offrant au détour d’une cabane, à la brise, aux  flots  aux mouettes et aux passants, ses créations d’8tres, ses êtres bidons, troncs, Barbe Blanche.

Place aux sentinelles -sourire.

Il faisait si beau samedi…

à bientôt…  Maïté L

22 commentaires

  1. Première photo : on comprend mieux pourquoi la reine d’Angleterre finit par porter un chapeau blanc, contrairement à tous les paris, la queen n’osa pas concurrencer le couvre-chef de la première photo…

  2. J’espère que tu vas mieux et que ta main est de nouveau opérationnelle. Je viens juste de lire les messages précédents. Alors avec du retard mais avec tout mon coeur, je te souhaite une bon rétablissement et une bonne santé en général. Bises.

  3. Un petit bout de paradis qui respire la tranquillité et le beau temps enfin retrouvé. Tout incite à se mettre à table, prendre une consommation et regarder le temps qui passe doucement, simplement.

  4. Quel bel endroit bien sympathique et accueillant! Oh Maïté, tu m’as fait envie avec les moules et les huîtres…
    Merci de ce partage très agréable et bon rétablissement pour ta main.
    Bisous

  5. @ JEA:
    un éclat de rire de bon matin; merci pour ce clin d’œil.
    Savez-vous cher JEA qu’ici on n’oubliera jamais que la duchesse d’Aquitaine -j’ai nommé Aliénor-ait pu devenir reine d’Angleterre!
    Savez-vous que dans le village voisin de l’Herbe qui a pour nom LE CANON, il y a un beau canon qui a traversé l’Histoire pour nous rappeler qu’au temps de la révolution et de l’Empire, on craignait par-dessus tout les invasions ANGLAISES: ce furent nos ennemis potentiels!d’où des batteries disposées un peu partout autour du Bassin d’Arcachon dans ces époques troublées.
    Alors!!!!!!!!!!!!!!
    😎

    ***
    @ Colo
    C’est vrai qu’il a quelque chose de Charlemagne! En tous cas, il a le sens de l’accueil.

    ***

    @ Martine
    Non, ma main n’est pas opérationnelle, comme tu peux le voir sur le hublot du scaphandre.Juste un peu d’amélioration. Alors grrrrrrrrrrr! je râle.Surtout quand il faut prendre des photos!
    Merci de ta visite.

    ***
    @ Sergio
    Un petit bout de paradis dont nous pouvons profiter hors saison pour une visite d’architecture grâce à la Maison de quartier et à l’organisateur des Balades en tout Sens, notre ami Jean-Marc.
    L’été…il ne faut même pas y compter!
    ***

    @ Denise
    Un endroit si sympathique en effet! Ce village est classé au patrimoine mondial et nous y amenons souvent des amis de passage.
    Merci de ta visite aussi et de ton attention.
    Bisous

  6. Je ne connais pas, je connais le Cap-Ferret,mais n’y suis pas allée depuis une dizaine d’années; comme je ne connais pas, j’ai adoré ce reportage sympa, intrigant………….MERci!!!

  7. Le plaisir de t’apercevoir en action, clic…C ‘est cela que je retiens.
    Rien ne ce perd , tous se transforme.
    Chapeau pour cet article.
    bisous

  8. Spéculaire, en miroir, un oeil dans un viseur, des miroirs, puis des lentilles pour un photo en miroir drôle et réussie.

    Le natif proche d’Amiens que je suis y voit une référence à Jules Verne: Vingt mille lieux sous la mer…, sur Terre.

    Enfin pour ne pas se tromper sur la main à soigner, une blague absurde à la Coluche: Pour savoir où est la main droite, mettre les deux mains bien à plat sur une table. La main droite est celle dont le pouce est à gauche .

  9. Sympathique auto portrait et chapeau de connivence avec le scaphandre 🙂 Merci pour ton passage poétique ! Prends soin de ta main et de toute ta personne ! Je t’embrasse !

  10. @ Alienor

    alors ??? pour les batteries, je préfère nettement celles des cuisines à celles qui font des dégâts « collatéraux »…

  11. @Marie

    Merci. j’aime aussi le regard dubitatif de la personne en arrière-plan; ce monsieur se demande visiblement ce que je peux bien photographier.
    ***

    @ Anne
    Le village de l’Herbe vaut le détour : c’est le village de pêcheurs que je préfère: j’aime à flâner discrètement dans le dédale des ruelles, entre les cabanes si bien fleuries, si bien décorées avec la vue du Bassin toujours présente dans la perspective des trouées.
    Cocteau aimait bien aussi ce côté du Bassin, du côté de Piquey.
    Merci d’être passée
    ***

    @ Omillou
    le clic, c’est ce que je fais assez souvent, orthèse ou pas.
    Quant au chapeau, je confirme combien il est agréable de le porter en ces circonstances, le soleil cherchant à rougir tout centimètre de peau laissé à sa portée!
    Bisous et merci d’être passé.
    ***

    @ Frantz
    comme nous sommes dans des lieux de pêche sous-marine, de profondeurs marines et des endroits de rêve, je vous emboîte le pas dans le sillage de Jules Verne. Mon passage à amiens fut trop court pour que j’aille voir ses traces terrestres.
    Pour ce qui concerne la main, c’est une histoire à la Raymond Devos aussi; mais je confirme l’eefet miroir: c’est bien la main droite, hélas.Voudriez-vous me faire comprendre qu’une certaine droite et une certaine gauche se rejoignent au centre?
    ***

    @Fifi

    auto-portrait à demi-dévoilé seulement…car j’ai eu le coup de foudre pour le chapeau!
    Je t’écoute pour ma main. j’ai passé le cap fatidique des 3 semaines et me dis qu’il m’en faudra au moins autant, voir plus pour en finir.
    « Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage…. »
    Je t’embrasse aussi.
    ***

    @ Saravati
    Il fait de tout temps mais il est vrai que la région est privilégiée et que même en ville, la terrasse devient comme une pièce à vivre à ciel ouvert dès le premier rayon.
    Où êtes-vous donc ?
    Merci de votre visite.
    ***
    @ JEA
    vous ne pensez pas si bien dire! Moi aussi figurez-vous! C’est pour cela d’ailleurs que je passe tant de temps avec les chefs étoilés ou non ces derniers temps!Coïncidence: vous me permettez ainsi de faire la transition avec ce que sera sans doute mon prochain billet: un lien vers la cuisine.
    à bientôt et merci.
    ***

  12. Merci Maïté pour ce joli rapprochement que tu fais à partir de « mon » coquelicot vers le f de fifi. On retrouve la préoccupation pratique et poétique de l’enseignante pour orienter la compréhension et la main de l’écolier. Les fleurs nous apportent si souvent l’image de la grâce, c’est bien pour cela qu’elles nous touchent. Merci Maïté ! Merci d’avoir détaillé ce coquelicot de façon si minutieuse et poétique !
    Je t’embrasse

  13. @ Fifi

    Oui, j’ai gardé pour moi la pointe d’humour qui m’aurait fait dire qu’avec sa grâce de danseuse, le coquelicot avait oublié de s’épiler…
    Je suis contente que cela t’ait plu. on ne se refait pas, n’est-ce pas?
    Un seul regret, le message n’a pas pris la graphie du f qui était celle de ta signature.Mais quand même ma réponse a été parlante.
    Bonne journée et plein de bises. Tes photos sont si belles; je pense sincèrement que tu as dompté le vent car lorsque je m’approche d’une fleur pour la photographier, je suis frappée par les accès de souffle du vent venant compliquer l’acte photographique. Tu maîtrises parfaitement l’art de rendre la lumière.

  14. Non non, cette blague n’avait pas de sens politique. Même si j’aime le langage et la polysémie, c’était une simple blague absurde, comme celle ci: Quelle est la différence entre Un canard… Il a les deux pattes pareilles, surtout la gauche. Je ne me suis aperçu du sens politique qu’en me relisant.

    De plus, sauf peut être dans le sud-ouest, vieille tendance radicale socialiste, le centre a souvent tendance à pencher à droite en France. Enfin, si Montesquieu caractérisait la démocratie,comme la séparation des pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire, notre constitution à fort pouvoir présidentiel, avec un large pouvoir exécutif réglementaire et une prépondérance des propositions de lois présentées par l’exécutif, ne favorise pas une campagne législative très féconde et c’est bien dommage. Espérons qu’en cette période de crise économique, le pays soit gouvernable, ce qui n’est déjà pas si facile. Surtout sans parapluie et sans scaphandre.

    Bonne soirée à vous et bravo pour l’article culinaire et ses photos que je n’oserai pas commenter: je n’y connais rien et… même pas gourmet…un peu plus en vieillissant…

  15. @ Frantz

    Mon message en retour a l’avantage de l’évènement passé , qui demande cependant un certain recul afin d’analyser toutes les données du scrutin dont le fort taux d’abstention n’est pas le moins inquiétant;ce dernier point me laisse très dubitative et franchement inquiète: les français seraient-ils des râleurs ne tenant pas à s’engager et ne se rappelant pas le pouvoir des urnes? des français endormis par une campagne menant à la bipolarisation confisquant certaines voix et en mettant d’autres bien trop en avant?
    Et toujours le rôle des journalistes sur lequel s’interroger.
    Que favorise cette sensation soporifique de la campagne des législatives qui conduit à l’abstention? Qui, l’abstention favorise-t-elle?
    Par ailleurs Frantz, dans l’article suivant, il n’y a pas que du culinaire; il y a aussi de la photographie, des épices, des réalisations d’enfants.Il y a de l’engagement de tous les acteurs, tout simplement; ça a toujours bougé dans ce quartier depuis que je le connais et que j’y habite(soit bientôt 27 ans).
    Bonne semaine , Frantz.
    Je pense à vous répondre…

  16. Harf !

    En vous lisant et je vois que nous partageons un regret pour le peu ce civisme d’une partie des électeurs, voter c’est quand même un minimum, et je m’aperçois que j’ai écrit proposition au lieu de projet de loi du gouvernement. Tout fout le camp !

    Pour le reste je suis toujours admiratif de votre talent photographique et aussi de cette faculté de participer à mille choses. Figurez vous que j’ai découvert que la terre se déplace à 107 000 KM/s sur son ellipse autour du soleil soit beaucoup par jour, plus un tour sur elle même tous les jours.

    Dans le registre absurde, est ce bien utile de bouger?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *