Transfert6: fantastique Charles Foussard-7-

????????????????????????????????????

vue d’ensemble de l’installation

CHARLES FOUSSARD : TONAL ET NAGUAL

????????????????????????????????????

je tourne autour de l’œuvre

« CHARLES FOUSSARD né en 1983 à Bordeaux,il commence le graffiti à la Réunion où il vit plusieurs années. Il en reviendra imprégné du mode de vie de ses habitants et de leur lien particulier avec la nature. Peintre autodidacte, il aime peindre et repeindre ses propres peintures. Il travaille sur la place de l’homme dans l’univers et les liens entre culture et nature. Ses peintures, qui peuvent être monumentales, interrogent le public sur le caractère parfois surréaliste des caractéristiques de l’humanité moderne. L’homme cherche sa place et ne semble la retrouver que dans une communion avec la société et les éléments naturels.

????????????????????????????????????

noir blanc gris et lumière

 Tonal et Nagual: Cet ouvrage de l’ethnologue Carlos Castaneda qui s’est intéressé au chamanisme est le point de départ des rêveries de Charles. On retrouve ses thématiques de prédilection : végétation, accumulation et surréalisme. »Plaquette de Transfert6

????????????????????????????????????

la femme est-elle l’avenir de l’homme?

Renseignements pris sur le sujet, l’univers se composerait de deux mondes parallèles : le tonal est le monde des choses matérielles tandis que le nagual concerne le monde immatériel .

????????????????????????????????????

de près de loin toujours aussi beau

????????????????????????????????????

les pépouzes

????????????????????????????????????

de face  de profil

Fantastique !Surréaliste !

Le monde de la naissance ou la naissance d’un monde ? Accumulation de bonshommes patates de petite taille, emboîtés dans des corps enchevêtrés, des parties de corps. De la Mère à l’origine de tout,  la vie grouille, se multiplie, part à l’assaut en pyramides parce qu’à plusieurs on est plus forts. Le tout dégage de la vie, de l’énergie puisée dans le monde des rêves, des cauchemars diront certains, de la transmission féminine. Il y a le noir et le blanc, les rêves, le gris en équilibre, les puissances maléfiques et celles du bien. Il y a de l’Archimboldo, du Dali, du Magritte. « Ceci n’est pas du street art »occupe les murs, la sculpture jusque aux tableaux ; mais regardez-y de plus près. La couleur est ailleurs, sur les plages, près de l’initiatique Mer, sur les blockhaus  à l’origine maléfique et sur les bouteilles de vin du Château Pape Clément appartenant à Bernard Magrez, propriétaire par ailleurs du Château Labottière où l’artiste a été en résidence et a fait l’objet d’une exposition il y a quelques mois.

????????????????????????????????????

à l’ombre de la pyramide- tableau-

????????????????????????????????????

que se passe-til dans la tête au chignon? -tableau-

????????????????????????????????????

Mon Moi mon île

????????????????????????????????????

prendre son pied-tableau-

????????????????????????????????????

complètement surréaliste

« D’où est venue l’inspiration pour créer un univers fantastique aussi détaillé ? »

« Plein de choses m’ont inspiré : mes propres recherches, les choses que je vois ou que je lis. Par exemple, la végétation m’est venue la dernière fois que je suis parti à la Réunion. J’ai peint un mur, tout était sec, jaune et desséché… et en quelques heures de pluie, toute la végétation a vraiment grandi. J’avais l’impression de la voir naître et ça m’a touché. En rentrant de ce voyage, j’ai commencé à faire ma série sur les végétations, sur toile et sur mur. Là, je suis toujours un peu dedans, et même si ça a un peu évolué, il y a toujours mes petits personnages : les pépouzes (des sortes de petites patates). » interview Charles Foussard Magazine LSD

????????????????????????????????????

avoir l’installation à l’œil

????????????????????????????????????

on ne va pas partir comme cela: un autre petit tour

????????????????????????????????????

près de la fenêtre ocellée… Je quitte à regret.

 

http://ekosystem.org/tag_big/charles-foussard

à suivre………………………………………………….

Tags:

12 Responses to “Transfert6: fantastique Charles Foussard-7-”

  1. colo Says:

    Matériel-immatériel, en tout cas attaché à la vie, foisonnante!

    Il n’est pas sans me rappeler certaines œuvres de Dali.
    Grand merci Maïté, besos!

  2. Alienor Says:

    @ Colo

    merci d’avoir exprimé ton ressenti.
    muchos besos amiga Colo.

  3. Anne Says:

    Ca me rappelle certaines formes d’autisme (ce n’est pas péjoratif du tout), comme le syndrôme d’Asperger, ce souci des détails!

  4. Tania Says:

    Pour moi, très déconcertant, je trouve les couleurs un peu morbides. Mais il faudrait voir cela en vrai pour mieux apprécier.

    Sans rapport avec ton billet, je te signale cet événement de street art qui attire beaucoup de monde, d’après les médias : http://www.rtbf.be/info/regions/detail_street-art-denis-meyers-investit-les-anciens-batiments-solvay?id=9326057

  5. ulysse Says:

    merci pour la découverte de cet étonnant artiste

  6. Pastelle Says:

    De quoi passer un long moment avec tout ce qu’il y a à découvrir dans cette oeuvre…

  7. Alienor Says:

    @ Anne

    Je ne connais pas assez le syndrome d’Asperger bien que j’aie accompagné quelque temps un jeune homme au moment d’ailleurs où il diagnostiquait lui-même sa maladie. Il dessinait, peignait et écrivait merveilleusement. Certains de mes plus anciens lecteurs l’ont lu dans nos échanges sur mon blog d’avant, sans savoir qui il était. Il avait au contraire un rapport à la couleur très intéressant et une écriture épurée. Le sens du détail se voyait peut-être dans sa biographie relative à son enfance difficile.
    Paix à son âme. Il a été très mal pris en charge et en est mort dans la trentaine.
    Evidemment, il y a autant de cas d’autisme que de personnes semble-t-il. Et tout cela est encore bien obscur aux yeux du public dont je suis.
    Je ne peux jamais juger un artiste que je ne connais pas mais j’y vois surtout beaucoup d’influences artistiques et ses papouzes m’amusent avec leurs expressions.
    Il y a tout un courant d’artistes connus historiquement ou localement qui ont ainsi cet amour des détails et remplissages des surfaces.Chaque détail révélant un monde à lui seul.
    Ce qui est important à mes yeux aussi, c’est la discussion générée par une telle installation.Un autre type d’installation plus lisible d’emblée apporte tout autre chose

  8. Alienor Says:

    @ Tania

    tu n’es pas seule à trouver cela déconcertant semble-t-il.Pour certains c’est carrément un sentiment de rejet.
    Pour moi, il est vrai qu’immergée au cœur de l’installation, je n’ai pas trouvé cela morbide, bien au contraire.J’ai tout de suite ressenti une grande élégance dans les camaïeux de couleurs; le titre de l’œuvre et ses sonorités sud-américaines ont fait tilt.
    Et puis , oui, des influences picturales ou des liens vers d’autres peintres par association d’idées sont apparues.
    Je vais suivre ton lien et je dirai.
    Merci.
    Mais je trouve bien, comme je l’écrivais à Anne, que chacun exprime ici son ressenti.
    Tant je pense que chacun a un rapport très personnel à l’œuvre, in situ, mais en général aussi.
    Quant aux reproductions d’œuvres,tu le dis très bien, malgré le souci des détails que l’on peut apporter par la photo, cela fausse l’impression ressentie.
    Merci.
    Je vais suivre ton lien et je te dirai.

  9. Alienor Says:

    @ Ulysse

    merci d’avoir fait le détour par-ici.

  10. Alienor Says:

    @ Pastelle
    un grand moment entre les premières impressions, le fait d’être intriguée par l’ensemble et les détails, le fait d’essayer d’en savoir plus.
    Merci d’avoir pris le temps.

  11. Maria-D Says:

    fantastique, surréaliste et comme quelque chose de Dali. J’aime.
    Beaux jours à vous chère Maïté… je vous ai un peu négligée … mais le coeur est souvent avec vous.

  12. Alienor Says:

    @ Maria-D

    merci d’être venue.Merci de ce « j’aime ».
    Chacun, chacune a tant à faire…
    Je sais que vous êtes une femme de cœur et que nous pensons l’une à l’autre même si nous ne laissons pas toujours de trace visible.Nous pouvons être en communion de pensée.
    Je vous souhaite aussi un bel automne.

Leave a Reply