Transfert6:GLEO, Un hymne à la couleur, au soleil, à la magie-9-

vue d'ensemble de l'installation Descendere

vue d’ensemble de l’installation Descendere

GLEO la colombienne  née à Cali en 1990 a commencé à peindre dans la rue à 15 ans. Depuis elle parcourt le monde. On l’a vue à Bruxelles mais aussi à La Rochelle…

détail Descendere

détail Descendere

Elle illustre, grâce à ce monde où le masque est roi mieux que quiconque le « je est un autre ».

détail du masque

détail du masque

Cet autre qui connaît les endroits sacrés, les danses rituelles, les rites d’initiation au cœur de la nature avec la présence des animaux.

éclosion

éclosion

Chaque œuvre flamboie et s’inscrit dans la lignée de l’art précolombien. GLEO convoque le feu, le soleil, la chaleur, la poudre d’or qui répand en nous, le rêve et la magie.

????????????????????????????????????

au détour, flammes, fleurs, œufs et côté sacralisé

Les personnages protecteurs semblent sortir du monde de l’enfance pour la fraîcheur de leurs traits, du monde des adultes pour leur force surhumaine, du monde des esprits pour leur spiritualité. Ils intercèdent dans des couleurs chatoyantes pour qu’éclate la vie, pour que vienne sans cesse la renaissance.

sous forme de tableaux

sous forme de tableaux

Let the sun shine !

Son installation a pour nom « DESCENDERE ».

Ailleurs dans l’exposition, d’autres masques et d’autres tableaux sont mis en scène avec un certain raffinement.

????????????????????????????????????

Jeu te happe

????????????????????????????????????

d’or resplendissant

Pour en voir plus:

http://gleoart.tumblr.com/

à bientôt ! Ce n’est pas fini!

30 commentaires

  1. Tu as une incroyable compréhension du fait artistique; on sent tes emballements réfléchis et tu nous montres souvent de l’inattendu. Merci Maïté!

  2. @ Anne

    au-delà de mes impressions, je cherche à en savoir plus: pour cela, je suis rarement dans l’immédiateté; je prends mon temps.
    Après, je ne sais si je comprends bien; je peux aussi faire des contresens.
    Merci Anne.

  3. Bonjour chère Maïté, j’aime tous ces motifs aux couleurs chaudes et j’apprécie beaucoup l’éclosion 🙂 c’est magnifique. Merci pour le lien et toutes tes explications.
    Douce soirée avec toute mon amitié.
    Bisous ♥

  4. MERCI c’est magnifique et magique et d’une force incroyable… c’est la danse des esprits et cela nous met en mouvement, nous donne de l’élan, nous nous sentons attirés vers la lumière… c’est vraiment très fort.
    merci Maïté pour cette belle découverte chez vous et ailleurs … merci, je garde le lien.

  5. @ Denise

    L’art ayant ses racines en Amérique du Sud est très séduisant.
    Bonne fin de semaine pour toi et bon we.
    Merci d’avoir donné ton avis.
    En toute amitié, je t’embrasse.

  6. @ Tania

    j’adore les impressions diverses des uns et des autres. L’art parle à chacun… ou ne parle pas : c’est notre liberté de spectateurs.
    Quelle époque pleine de promesses avons-nous connue, n’est-ce pas? J’aimerais que les jeunes actuellement puissent vivre dans une telle insouciance, sans ses excès bien sûr!
    Merci Tania.

  7. @ Maria-D
    encore une fois, je ne suis pas étonnée que cette forme d’art vous parle, vous happe, vous entraîne dans la danse des esprits, commune à plusieurs continents.
    Merci.

  8. « Chaque oeuvre flamboie », Oui, quel accueil en ouvrant ta page ! Il y a de quoi rêver, de quoi jouer, de quoi danser, de quoi être entrainée dans une joie de vivre toute enfantine, plein de secrets joyeux…
    Un grand coup de coeur pour ta dernière photo ♥

    Merci Maïté pour ton poème, toujours si joliment accordé à l’image ♥

  9. De l’exotisme coloré. Ce serait assez sympa de pouvoir imprimer des étoffes avec ces dessins très colorés. Je vais aller en voir un peu plus sur le site que tu indiques. Merci.
    Chinou

  10. @ Fifi

    la dernière photo me fait penser à un livre ancien pour enfants qui était un véritable régal par sa forme de conte et ses aspects poétiques. Tout-p’tit-lièvre et ses amis aux Editions Epigones- Bohem press. Je ne sais pas s’il est toujours édité car il date de 1989.
    Tout-p’tit lièvre a bien envie d’avoir un ami. Personne ne comprend sa quête alors il se met en chemin.Il va marcher successivement jusqu’à l’arc-en-ciel, puis jusqu’au soleil et enfin jusqu’à la lune.
    Chacun à tour de rôle va lui donner des couleurs:un pot de couleurs arc-en-ciel, un pot d’or du soleil et un pot d’argent de la lune.
    Lorsque Tout-p’tit-lièvre quitte la chaleureuse proximité du soleil qui lui a dit:
    « Tu as marché longtemps, Tout-p’tit-lièvre, viens près de moi et repose-toi »
    Alors le tout petit lièvre se pelotonna dans le cœur du Soleil et le Soleil le réchauffa. Ils passèrent ensemble un long moment.
    Quand ils se dirent au revoir, ils étaient amis.
    « Maintenant je sais que l’amitié réchauffe » dit le tout petit lièvre.
    Tout-p’tit-lièvre rentre chez lui avec ses 3 pots et confectionne les œufs de Pâques de belle façon.
    La conclusion
     » Et à tous ceux qui les trouvèrent le matin de Pâques,
    ils(les œufs) disaient quelle chance c’est d’avoir des amis ».

  11. @ Chinou

    Tu as toujours de bonnes idées…
    J’aime bien les œuvres sur tissu aussi. Cela me fait penser aux œuvres sur tapisserie de Judy Chicago ou de Lurçat, dans d’autres registres.Il y a en chacun d’eux de forts symboles aussi.

  12. Je me sens loin de ces oeuvres-là : je n’aime pas ; mais je reconnais la technique et l’originalité, chacun ses mondes, et c’est toujours bien de découvrir des choses, alors merci.

  13. @ Nikole
    merci d’avoir donné ton ressenti.
    Il est tout à fait respectable. Nous ne sommes pas tous attirés par les mêmes mouvements d’art et c’est heureux.La diversité ici, est source de dialogue.

  14. Séduite, je suis bien sûr allée en voir plus!
    Que ces couleurs, ces masques sont typiques et reconnaissables de loin…j’adore!
    Un tout grand merci, je t’embrasse

  15. « Ils passèrent ensemble un long moment. » Voilà donc le secret, du temps pour tisser un lien…du temps… le cadeau le plus précieux sans lequel rien ne pourra se vivre et se créer. Merci Maïté pour ce joli retour en forme de conte ♥♥ La littérature jeunesse nous offre souvent des merveilles, à la fois par le contenu et par les illustrations. Je ne connaissais pas ce conte. De toute façon, le petit garçon de ta dernière image semble avoir découvert le plus beau secret de la vie.

    Merci ! Merci aussi pour « les passagers de l’automne » !
    Je t’embrasse !

  16. Un autre monde teinté d’éléments ancestraux, d’onirisme, d’ésotérisme, de magie et d’un certain érotisme, avec des évocations qui me semblent éminemment phalliques, renforcées par les couleurs, comme ayant la volonté de signifier une puissance qui pourrait être créatrice de feu, de chaleur, de fleurs, de vie… Tout un monde symbolique dans lequel l’œuf rayonnant émerge tel une promesse…
    Le sacré, le mystère, le secret, la création, les rituels, les esprits, des formes de spiritualité émergent de cet hymne à la couleur et à la vie…
    J’y suis revenue souvent car mes impressions à la vue de cet ensemble sont longtemps restées confuses, imprécises, avec un besoin de m’y immerger longuement, comme si l’accès m’était difficile et, qu’en effet, une période d’initiation m’était indispensable…
    D’étranges sensations qui font que je suis incapable de dire si j’aime ou pas, d’ailleurs, peu importe…
    Là aussi ça me laisse dans le mystère mais en tout cas, pas du tout indifférente!
    Alors, c’est une belle réussite…..

  17. @ CeriseMarithé

    sois certaine que tu m’as ouvert des horizons grâce à tes sensations immédiates et ta persévérance à visiter les œuvres de Gléo.
    Le côté phallique ne m’avait pas sauté aux yeux en premier mais maintenant que tu le dis… évidemment.
    Comme quoi chaque lecteur d’œuvres apporte son regard et j’aime cela.
    Par contre, je suis très heureuse que la puissance des réalisations transparaisse par le biais des photos, tout comme cette même puissance, cet envoûtement nous fascinent au contact direct.
    Un grand merci pour ta contribution.

  18. C’est magnifique.
    Je n’arrive pas à te suivre via les flux rss. Je m’étais inscrite mais je vois que j’ai loupé plein de notes.
    Ne pourrais tu mettre en place une newsletter afin d’être sûre de ne rien manquer chez toi ?

  19. @ Pastelle

    je suis désolée mais je ne sais pas ce que sont précisément les flux rss, tout comme je ne sais pas comment mettre en place une newsletter.
    J’ai remarquée qu’une fidèle de mon site arrive très vite et systématiquement dès que je poste un billet. Il est vrai que je ne le fais pas régulièrement. En ce moment elle est absente mais je lui demanderai comment elle fait pour être au courant de mes parutions.
    Merci de ta visite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *