Des ponts à Bordeaux, des hommes, des femmes…

Des ponts sur la Garonne.

Des hommes et des femmes les ont construits.

Des hommes et des femmes les entretiennent.

Des hommes et des femmes les empruntent pour leur travail, leurs loisirs.

Pour certains ils sont synonymes de départ en vacances du nord vers le sud.

Des hommes et des femmes aiment leur proximité- j’en fais partie-

Certains sont même éphémères…

Certains ont à cœur de les immortaliser, de les représenter.

Le pont d’Aquitaine

Le pont d’Aquitaine vu depuis la Garonne

Le 6 mai 1697, il y a 50 ans le Pont d’Aquitaine était inauguré à Bordeaux après 7 ans de travaux et je me souviens…

J’étais au collège dans le département voisin des Landes. Nos professeurs organisaient des sorties qui sont restées gravées dans mon souvenir. On nous amena donc un jour en autobus, à la découverte de la ville de Bordeaux ; monsieur Chaban-Delmas en était maire. La ville était déjà en pleine mutation : nous avons foulé le pont d’Aquitaine juste avant qu’il ne fût ouvert à la circulation (L’essai de charge a été effectué le 1er avril 1967). Ensuite, on nous montra la maquette d’un nouveau quartier : Mériadeck avant d’aller constater l’évolution du vieux quartier en pleine démolition. La journée se termina par une balade sur la Garonne, dans le port de la Lune, sans doute pour prendre la mesure depuis le fleuve de l’emprise du Pont d’Aquitaine… mais là, ma mémoire marque ses limites.

En tous cas, ce fut mon premier contact avec cette Garonne que j’aime. Malheureusement, je ne possède aucune photo de l ‘époque. Cependant le journal Sud-Ouest a célébré récemment l’événement avec des photos en noir et blanc, émouvantes pour moi.

D’autres ponts plus accessibles ont fait l’objet sur mon site de billets, notamment le pont de pierre(1822)

un pont dans la ville, vu depuis la flèche Saint Michel

 

un pont poétique à souhait

pont dessiné par Xavier Aubinaud à ma demande. Xavier a fait une force de son lourd handicap; il dessine à partir de cartes postales, sans voir les couleurs. C’est sa façon de s’exprimer.

 

le pont de pierre mythique représenté par Cerisemarithé,d’après une de mes photos et qu’elle nous a gentiment offert. Nous étions très émus de voir notre collection de ponts s’enrichir encore une fois en toute amitié.

Vous pouvez retrouver aussi le pont de pierre ici:

République, il finit par prendre son nom.

http://www.eclats-de-mots.fr/category/le-pont-de-pierre/

 

http://www.eclats-de-mots.fr/2012/02/10/le-pont-de-pierre-saupoudre-de-neige-et-autres-pensees/

http://www.eclats-de-mots.fr/2012/02/05/le-pont-de-pierre-un-embrouillardmini-3/

 

http://www.eclats-de-mots.fr/2012/01/28/le-pont-de-pierre-2-lobjet-de-toutes-les-attentions/

 

http://www.eclats-de-mots.fr/2012/01/21/le-pont-de-pierre-1/

 

 

Le dernier construit : le pont Chaban-Delmas.

 

vue depuis le parking des Hangars

le pont Chaban-Delmas de nuit

Ses lumières, ses reflets.

Le Pont Chaban-Delmas représenté par Cerisemarithé. Le petit dernier arrivé au printemps et qui nous a gentiment été offert. Admirez les reflets, le traitement tout personnel de la représentation et l’Hermione bien accompagnée arrivant dans le port de la Lune. Encore une fois, nous avons été émus, comblés. Nous adressons tous nos remerciements à Marithé qui a su si bien nous surprendre tout en nous associant aux différentes étapes de l’élaboration du tableau.

http://www.eclats-de-mots.fr/2013/05/07/bordeaux-et-le-pont-chaban-delmas-en-poesie-1/

 

http://www.eclats-de-mots.fr/2013/05/16/du-pont-bacalan-bastide-au-pont-chaban-delmas-naissance-dun-pont-2/

 

http://www.eclats-de-mots.fr/2013/05/23/un-pont-des-ponts-le-pont-chaban-delmas/

Je ne vous ai pas parlé des autres ponts:

Le pont Saint-Jean, pont à poutres (4 avril 1965)

Pont Saint-Jean et passerelle Eiffel vus depuis la flèche Saint Michel

 

Sous la passerelle Eiffel

vue de côté

les « pieds » dans l’eau

La passerelle Eiffel, qui jouxte le pont Saint-Jean ancien pont métallique ferroviaire construit de 1858 à 1860. Elle a été conçue par Stanislas de la Laroche-Tolay avec Paul Régnault comme ingénieur en chef ; Gustave Eiffel en assure la conduite des travaux.

vue entre les piles du pont François Mitterrand

la barge transportant les pièces de construction de l’Airbus passe sous le pont François Mitterrand

Le pont François Mitterrand, pont à poutre-caisson, pont autoroutier ;Il fut nommé au départ pont d’Arcins , car proche de l’île du même nom mais inauguré  le 7 décembre 1993 par le président de la République, il finit par prendre son nom.

sur les berges de la Garonne, près du pont François Mitterrand

Je n’oublie pas, pour terminer, cette passerelle éphémère qui a compté dans le cœur des bordelais:

L’architecte Didier Faustino a imaginé Evento, première biennale d’architecture et d’arts urbains 9 au 19 octobre 2009 à Bordeaux. L’architecte japonais Tadashi Kawamata soutenu par le mécénat de  l’entreprise FP Bois y développa un concept de passerelle en pin maritime des Landes qui reliait la Place des Quinconces et les quais . 4 à  5 semaines furent nécessaires pour la pose de cette passerelle de 5 mètres de hauteur, 120 mètres de long et 12 mètres de large, qui mit en oeuvre 500m3 de bois issus du projet ABOVE (aboutage de bois vert). Ce fut une vitrine technologique pour le savoir-faire de FP Bois en matière de collage de bois vert sans séchage préalable qui permet d ‘obtenir des poutres de grandes dimensions en pin maritime.

passerelle Kawamata

La passerelle et quelques symboles de Bordeaux

 

 

8 Responses to “Des ponts à Bordeaux, des hommes, des femmes…”

  1. Tania Says:

    Quel merveilleux billet, Maïté ! Les ponts comme thème de collection, ça me plaît beaucoup. Merci de partager photos et tableaux : sans jamais être passée à Bordeaux, j’ai l’impression d’un peu mieux connaître cette belle ville grâce à toi.
    J’aime la proximité de l’eau – quel dommage que l’on ait voûté la Senne à Bruxelles. Il nous reste le canal longtemps voué aux sites industriels, une zone peu à peu réaménagée, mais défigurée par le trafic routier.
    Un nouveau gouvernement chez vous, qui cherche aussi à construire des ponts : bonne chance !

  2. fifi Says:

    Symbole fort que celui des passerelles et des ponts. Il faut du temps, de l’intelligence, du coeur, du travail, pour relier les êtres entre eux, permettre le passage de l’un à l’autre…
    Je me souviens de tes magnifiques photos du Pont de Pierre…
    Coup de coeur pour la petite dernière de ta série : passerelle Kawamata
    A plus tard, Maïté…

  3. Alienor Says:

    @ Tania
    Il y a comme cela des thèmes qui invitent à la réflexion : les ponts, les bancs en font partie. Oui, j’aime les ponts d’ici et d’ailleurs(je reviens de Venise); les ponts, prouesses techniques mais aussi esthétiques, ouvrages d’art et de défi: bref des réalisations nécessaires et hautement symboliques. J’aime les fleuves, les rivières et ces ponts qui les enjambent et créent des liens entre les rives et les hommes.
    Oui, en France, nous sommes dans l’expectative de ponts, de mains tendues au cœur d’une émulsion dont on ne sait si elle prendra.
    Je vois, Tania, que comme beaucoup de nos amis européens, tu t’intéresses vivement à notre devenir. Merci.

  4. Alienor Says:

    @ Fifi

    merci d’être là , témoin de fidélité s’il en est.
    Je suis passée chez toi sans laisser de mot. Je reviens peu à peu.
    Oui tu as compris que le pont de pierre, en plus d’être le premier est cher à nos cœurs.
    Quant à la passerelle Kawamata, elle a marqué les esprits par son symbole, sa conception. Il faut la replacer dans un contexte post-tempête qui fut un réel traumatisme dont nous ne sommes pas encore complètement remis. Un jour, je reviendrai sur cette forêt que nous avons à cœur, comme nos ancêtres, de remettre sur pied.Sa présence à Bordeaux avait été prolongée tant elle avait eu de succès mais elle n’était pas conçue pour rester mais elle permettait de formidables points de vue photographiques.
    à plus tard.

  5. Sergio Says:

    Pour commencer, je remarque l’excellence de Xavier Aubinaud. Je suis heureux que le dessin et la peinture lui permette de créer un univers que j’apprécie vraiment. Les ponts sont des moyens de communication physique. Les ponts relèvent également du symbole, comme le font justement remarquer les commentaires laissés ici. Comment ne pas se remémorer la guerre de Bosnie où les ponts étaient détruits par l’armée Serbe pour isoler les populations qui partagent pourtant une histoire commune. Les ponts érigés anticipent la marche vers le progrès de l’humanité et l’entraide. Ainsi en est-il du pont Kizuna à Kampong Cham au Cambodge, construit par les japonais en signe d’amitié. Ce pont construit sur le Mékong a changé la vie dans cette région du Cambodge. Il permet le développement d’une région rurale, un échange des biens et des personnes beaucoup plus rapide. J’aime aussi la passerelle Kawamata, car elle m’évoque une recherche dans l’innovation technique et du design. Lorsque les ouvrages sont beaux, le citoyen adopte et partage le bonheur. Ainsi va le temps, les ponts sont toujours chargés de symbole, ils portent l’histoire du temps qui passe.

  6. Anne Says:

    J’aime les portes qui ouvrent sur un autre espace, les fenêtres, cadres de nos rêves, et les ponts qui enjambent, permettent de passer d’un univers à l’autre; j’aime donc ce bel article

  7. cerisemarithe Says:

    Fascinée aussi par les ponts et tous les symboles qu’ils offrent…
    J’adhère pleinement à ce que Sergio évoque et à son admiration pour Xavier Aubinaud… Tout cela me touche énormément.
    Les dessous de pont offrent également des impressions particulières, d’autres points de vue et des évocations parfois mystérieuses…
    Enormément d’harmonies dans chacun de ces coups de cœur si importants et symboliques…

  8. Colo Says:

    Nous en avions vu et beaucoup admiré deux à Bordeaux mais ici, ce magnifique billet, me dit qu’il faudra qu’on y retourne. Il doit être fascinant aussi de circuler, lentement en bateau pour les admirer sous toutes leurs coutures!
    UN tout grand merci, bonne journée et besos!

Leave a Reply