Archive for janvier, 2012

Le Pont de Pierre-2- l’objet de toutes les attentions.

Samedi, janvier 28th, 2012

« On ne peut se figurer l’image un peu archaïque du port de Bordeaux, au moment où les trois-mâts arrivaient de Terre-neuve. Ils se plaçaient en file indienne au milieu du fleuve, à toucher le pont de pierre, les voiles pliées avec soin. C’était une forêt de longs mâts, de vergues, sous le ciel pommelé de Bordeaux…

Que de fois je fus sur le point de partir, mais autrefois, la mer avait mauvaise réputation ! Je fus un marin à l’ancre et à l’encre, comme disait, je crois, Cocteau. »

JEAN CAYROL

***

Sous l’œil impassible du Lion de VEILHAN,bleu cieltourné vers la Garonne, place Stalingrad, lorsque nous posons le pied sur le sol de La Bastide, nous ne pouvons plus imaginer ce va-et-vient de navires attendant un appontement, ce va-et-vient de gabares avant même la construction du pont.Les bateliers étaient d’ailleurs mal vus car ils escroquaient les clients, notamment les pèlerins en route vers Compostelle qui devaient de plus, éviter les tripots mal famés habituels en zone portuaire. Le Pont fut le bienvenu. pour relier les deux rives: on y payait  un sou à l’octroi comme piéton et cinq sous comme cavalier.

Lion parodie ou Lion aux multiples facettes, venant taquiner le ciel bleu ou donner de la couleur à la grisaille, aucun passant n’y est indifférent.Il est la première œuvre déposée sur le trajet du tram, soulignant le côté contemporain des lignes de l’architecture nouvelle de La Bastide. il est là, monumental, dans l’axe du Pont de Pierre, marquant de son empreinte l’évolution et l’identité de ce quartier.C’est du moins ce que j’en pense car je l’aime bien.

 

***

Burdigala est le lieu qui m’a vu naître : Burdigala où le ciel est clément et doux ; où le sol, que l’humidité féconde, prodigue ses largesses ; où sont les longs printemps, les rapides hivers, et les coteaux chargés de feuillage. Son fleuve qui bouillonne imite le reflux des mers…

AUSONE

Ausone aurait aimé s’il avait vécu quelques siècles plus tard  gravir les marches de la Porte Cailhau, comme je l’ai fait et depuis cette entrée monumentale  commémorant la gloire de Charles VIII contempler le Pont et la vue sur le quartier de La Bastide , du côté de la caserne de pompiers.

***

« J’aime le combat que se livrent ici, en un tournoi arbitré par le pont de Deschamps, le tumultueux liquide venu de l’océan, verdâtre et colérique, et les douces eaux qui portaient Montaigne d’une estacade de Cadillac en sa mairie, ou en sa maison de la Rousselle, à bord de quelque gabarre où piaffait son cheval. »

JEAN LACOUTURE

***

Mais , si tout cela paraît bien calme, le Pont a connu quelques attentions particulières. Il lui fallait une toilette  approfondie. C’est ainsi qu’il a progressivement disparu aux yeux des passants caché sous les échafaudages, car il est l’objet de toutes les attentions pour continuer à traverser les âges. Les équipes de la CUB ont procédé à la réfection des ancrages des garde-corps, puis à la peinture:  deux couches pour protéger les rambardes  et la dernière pour la touche couleur: bleu nuit, couleur du mobilier urbain de Bordeaux.

 Après le gros œuvre,ce fut  la réfection des joints en résine destinés à protéger les pieds de la rambarde des infiltrations d’eau.

Pour finir les candélabres sont traités par la Mairie Les 38 lampadaires sont déposés,un à un, repeints dans les ateliers et remis en place au rythme d’un par semaine.Chaque lampadaire pèse 3 tonnes!

Vive le Pont de Pierre nouveau!

Aller à Garonne

aller à Pont sur Garonne

à cheval sur l’eau

Humer le vent

Aller sous le temps suspendu au Pont

Les feuilles en tremblent

jaunissent

S’en vont où vont les flots

à dos de Garonne

Sur les flots

à cache cache entre les piles

tantôt portées vers l’océan

tantôt refluant

et passant

pétiole dessus, nervures dessous

à marée basse, le pont se découvre

Jetant son tablier

aux passants pressés.

Ecoutez-le vibrer de toutes ses couleurs

Sous l’œil des réverbères

il s’habille de lumière.

à suivre…

ses ardeurs…

Maïté L

Le Pont de Pierre -1-

Samedi, janvier 21st, 2012

***

« Un pont n’est vraiment beau que de la beauté de son fleuve, de la splendeur des flots qu’il surplombe.Et pour ce qui est de celle de la Garonne, là, de l’ample galopade des eaux venues des Pyrénées en baignant le Comminges et Toulouse, et le cloître de Moissac, et La Réole, Ste Foix, et La Brède, il faudrait être un implacable épurateur de quintessence, un pharmacien janséniste, pour ne pas goûter cette sauce marine où trempent les aloses et toutes sortes d’anguilles savoureuses venues de la mer des Sargasses. »

Le Pont de Pierre/ JEAN LACOUTURE

***

***

Le Pont De Pierre mit fin à la vie en étrangères des deux rives de la Garonne. Du XIV ème au XIXème siècle, deux barges assuraient le transport de Lormont à Bordeaux Sainte Croix. Napoléon ne pouvant acheminer ses troupes vers  L’Espagne décida de la construction d’un pont. Le projet en fut confié à Claude Deschamps assisté de son gendre Jean Billaudel.

D’abord appelé pont Louis XVIII puis pont d’Aquitaine,puis pont de Gironde  ou pont de Bordeaux, il fut finalement appelé Pont de Pierre.Ce fut le monument du siècle car il n’avait pas d’égal en Europe!

Le pont fut construit selon un concept novateur.

***

***

« Qui sait que le Pont de Pierre est creux?Qu’on s’y promène-prenez garde à vos pieds- au moins aussi bien que dans une grotte préhistorique. Il y a moins de taureaux sur les parois, et plus de fils électriques et de conduites diverses un peu partout.Mais une visite-bien guidée- de l’une ou l’autre des culées ou des piles voûtées et communiquant par des lucarnes, mérite d’inspirer un romancier ou un cinéaste du fantastique… »

Le Pont de Pierre/ JEAN LACOUTURE

***

Pour éviter un  poids excessif du tablier de ce pont maçonné, Deschamps le fit creux à partir de structures en pierre de taille, d’un blocage de moellons et d’un parement en briques qui lui donne sa couleur caractéristique.

Le pont, long de 490,88m, fut achevé en 1821. fort de ses 17 arche s(autant que de lettres dans Napoléon Bonaparte). il fut inauguré en 1822. Le quartier de La Bastide, jusque là fortement industriel était enfin relié à Bordeaux après avoir été rattaché à Cenon.

***

***

En 1951,le pont fut élargi et vit la disparition des  octrois et le remplacement du parapet en pierre par un garde-corps.

***

***

Sur chaque pile: une couronne de laurier.

***

***

à suivre:

le Pont de pierre au fil de l’eau, du vent, de la lumière

Le pont de Pierre à l’horizon, l’aimant de pierre sous le ciel bleu

que je reste des heures à contempler.

Rive droite, rive gauche

de l’une à l’autre

La Garonne à nos pieds

Et les candélabres à pique nuages

Comme une jonchée de ciel

jetée à nos yeux jamais repus.

Piles, faces

A saut de piles

A faces de pierre

Bordeaux dans sa majesté

La ville aux deux visages

Rive droite, rive gauche

Va-et-vient L’Histoire

en marche.

Maïté L

 

Mon petit loup

Lundi, janvier 9th, 2012

 » La vie est changeante comme les nuages qui passent au-dessus d’elles, comme la mer qui fait son bruit de sablier. Quand Eulalie est née, Ujine a décidé qu’elle irait chaque jour avec le bébé au bord de la mer, pour que le bruit et l’odeur entrent en elle et qu’elle les garde à jamais. et c’est ce qu’elle a fait. »

Histoire du pied et autres fantaisies J.M.G. LE CLÉZIO

Viens, mon petit loup,
Te blottir dans mon cou
Fais-toi de coton
Et de coussin doux
Oublie ton chagrin
Sur ton cheminement d’homme.

Viens, mon petit loup,
Tu peux te cacher ou te sauver
Je vais t’attraper
Et je te montrerai l’étoile
Dans son croquant de ciel
Ecoute-la tinter et si tes mains
Cherchent à caresser la lumière
La nuit nous enveloppera bientôt.

Viens, mon petit loup,
Viens faire et refaire
Cent fois le même geste
Pour apprivoiser le monde
Ecoute la kourouma du petit japonais
Les tendres grelots, les maracas
Tu peux danser, tu peux jouer
Comme un homme, tu peux rêver
Au duo des chats, à la pigne que je t’ai gardée.

Viens, mon petit loup,
Encore une fois dans mes bras
Au loin tu vas t’en aller
Et grandir je ne te verrai pas.
Tout est là dans le coffre rebondi
Pour quand tu reviendras
La petite pigne de cet été
Et les maracas
Les clés du monde
Les éclats de rire  et le coin
De tapis doux de ton enfance.
L’iris fait son printemps en hiver
Le romarin fleurit sous la pluie
Et je souris au souvenir
De  cette petite main qui
Cherchait la mienne
Quand  le temps trop vite s’en allait.

Maïté L

avec une chanson enfantine et les maracas:

Le petit japonais

dans sa kourouma

conduisant son poney

va cahin caha

il chemine et trottine

et s’en va vers la ville

de Yokohama.

***

avec  le dessin animé fétiche:

http://www.dailymotion.com/video/x2je1u_mulan-comme-un-homme_music

***

avec Le Duo des chats de ROSSINI.

*******

POUR 2012

Dimanche, janvier 1st, 2012

UN CHEMIN DE MILLE LIEUES COMMENCE TOUJOURS PAR UN PREMIER PAS.

LAO TSEU

Ainsi en est-il de l’année 2012 qui pointe son nez.

Ce jour-là, au bord du lac, il y avait de gros nuages et des coins de ciel bleu entre les averses.

Comme toujours.

Et ce jour-là aussi

dans la prairie

il y avait quelques coquelicots le long du chemin.

***

***

HOMMAGE A LA VIE

 

C’est beau d’avoir élu

Domicile vivant

Et de loger le temps

Dans un cœur continu,

Et d’avoir vu ses mains

Se poser sur le monde

Comme sur une pomme

Dans un petit jardin

D’avoir aimé la terre,

La lune et le soleil,

Comme des familiers

Qui n’ont pas leurs pareils

Et d’avoir confié

Le monde à sa mémoire

Comme un clair cavalier

A sa monture noire,

D’avoir donné visage

A ces mots: femme, enfants

Et servi de rivage

A d’errants continents,

Et d’avoir atteint l’âme

A petits coups de rame

Pour ne pas l’effaroucher

D’une brusque approchée

C’est beau d’avoir connu

L’ombre sous le feuillage

Et d’avoir senti l’âge

Ramper sur le corps nu

Accompagné la peine

Du sang noir dans nos veines

Et doré son silence

De l’étoile Patience,

Et d’avoir tous ces mots

Qui bougent dans la tête,

De choisir les moins beaux

Pour leur faire un peu fête

D’avoir senti la vie

Hâtive et mal aimée,

De l’avoir enfermée

Dans cette poésie.

JULES SUPERVIELLE

***

Cette fois-ci le temps est venu de vous dire : Meilleurs vœux.

 

 

***

Cette fois-ci, le temps est venu de vous dire: meilleurs vœux à tous.

Maïté L