Prendre le large sur le site de Breizh Shot -1-

Au fil  des échanges épistolaires initiés dans l’enfance, puis poursuivis à l’adolescence, au temps où parfois le courrier mettait des mois à être transmis,  tout naturellement j’ai ensuite utilisé la messagerie pour faire connaître ma région, ma ville, mon petit univers, avant d’aborder la blogosphère. Commençait alors pour moi une histoire d’échanges sur un forum littéraire d’abord, puis au fil des blogs et de leurs aléas, avant la création de mon site.

Le chemin de SERGIO a croisé le mien il y a quelques années.

Je me souviens de l’avoir découvert à propos de reportages dont j’ai gardé des souvenirs précis : sur Amiens, sur la Bretagne, sur ses voyages, sur la flore, la faune, à propos de la défense de l’environnement… Je venais là découvrir des lieux, leur histoire ou leur géographie, des impressions ; j’appréciais et je continue d’apprécier le savoir-faire photographique et tout ce que j’apprends autour. 

Les articles de SERGIO ont toutes les qualités du documentaire : précision photographique, écrits témoignant d’une recherche approfondie, d’un traitement méthodique de l’information et d’un désir de transmission du savoir. Par le passé nous avons  déjà partagé puisque certaines de ses photos se montrèrent source d’inspiration pour moi et qu’il est resté fidèle lecteur.

J’aime aller grâce à lui dans des lieux où je n’irai jamais, mais aussi sur ses terres et ses bords d’eaux habituels, leurs traditions fortes. J’aime aussi voir abordés des domaines photographiques qui me sont refusés pour des raisons personnelles et particulièrement les macrophotos de la faune et de la flore.

 Voici un aperçu de sa galerie de photos de BREIZH SHOT

 

où je vous invite à vous rendre pour le découvrir et découvrir également notre partage

Presentation-Breizh-Shot - Copie

 

 cliquer sur la mosaïque pour voir l’ensemble des photos dont voici la présentation:

Laos
Paysage de rizière au Nord du Laos proche de la frontière chinoise
Chute de Khone Phapheng au Sud du Laos proche de la frontière Cambodgienne
Les 4000 îles sur le Mekong au sud du Laos
Motocycliste à Vang Vien Laos
Plantage du riz dans le 4000 îles au Laos

Birmanie
Commerce traditionnel à Rangoon
Jeune garçon dans un camion bus près de la pagode Shwedagon
La pagode Shwedagon à Rangoon est la plus célèbre de Birmanie
Un pêcheur traditionnel sur le lac Inle

Cambogde
Le pont en bambou de Kampong Chang
Un marchand ambulant à Kampong Chang
Scène du barattage de la mer de lait Angkor
Le Bayon à Angkor

Thaïlande
Survol du golfe de Siam avant l’atterrissage à Bangkok
Une présentation culinaire à Bangkok
Ayutthaya : Une boisson pétillante au citron vert
Sukkhothai : Le parc historique

***

http://breizhshot.blogspot.fr/

 

À ce sujet, voilà comment SERGIO l’auteur de BREIZH SHOT présente son site dernier-né et son art. C’est avec plaisir que je le mets en pleine lumière sur mon site et que je lui laisse la parole:

 

« Breizh Shot est l’aboutissement de plusieurs expériences dans la blogosphère. Aujourd’hui j’aime le format proposé sur Blogspot et surtout l’association des galeries photos en plein format gérées de manière conviviale.

 

Un photographe amateur, une histoire

Au fil des évolutions technologiques je suis resté fidèle à la photographie commencée assidûment avec un boîtier Semflex au format 6 X 6 de fabrication française. Le Semflex était une alternative économique mais néanmoins performante à l’excellent et universellement connu Rolleiflex. Je me rappelle  de l’optique Berthiot qui donnait des photos bien contrastées en noir et blanc. J’aimais bien le format qui permettait d’optimiser la photo au tirage papier. J’ai eu le bonheur de travailler dans la chambre noire lorsque la lumière rouge ou jaune était mise, lorsque l’agrandisseur renvoyait l’image positive du négatif. Le cœur palpitant du moment du cadrage jusqu’au plongeon du papier dans le révélateur.

Et les expériences se sont poursuivies avec l’acquisition d’un 24X36 Praticka un appareil de construction solide fabriqué dans l’ex Allemagne de l’Est. Les optiques étaient de bonne facture, notamment un fabuleux Zeiss Iena Pancolar fourni avec des bagues allonges permettant de faire de la macro avec mesure de la lumière à pleine ouverture. J’avais aussi un petit télé-objectif Meyer de 100mm idéal pour le portrait. Un grand angle Schneider Kreuznach de 35mm venait compléter l’équipement. Dans les années 80 j’ai renoué avec le format 6X6 avec l’acquisition d’un Mamiya C220 à optiques interchangeables, parallèlement je m’équipais d’un Nikon FM dont la fiabilité et la qualité étaient irréprochables.  La constante de ces matériels étaient qu’ils étaient tous mécaniques exigeant donc une connaissance des lois de l’optique notamment de l’importance du choix du diaphragme et de la netteté qui se réglait par une mise au point sur dépoli ou sur stigmomètre. Le Nikon FE2 acquis plus tard annonçait la prééminence de l’électronique qui se concrétisa avec l’achat quelques années plus tard par l’acquisition d’un Minolta Dynax 700 SI et optiques dédiées Minolta. L’évolution est en marche et ne s’arrête pas. J’expérimentai un Olympus E500 puis E520 dont la légèreté et la polyvalence étaient intéressantes. Mais le format 4:3 pose un petit problème de résolution pour les agrandissements.

 

L’équipement actuel

Je suis actuellement équipé d’un Nikon D700 plein format (24X36) équipé de deux optiques l’une 24-70 2,8 et l’autre de focale fixe macro de 150mm qui est également très performante pour le portrait tout en produisant des effets de bokeh bien fondus.

 

 

Le fil conducteur

 

La passion de la nature ne m’a jamais quitté, j’aime fixer des paysages qui dégagent un sentiment de plénitude. J’adore me promener sur les chemins côtiers bretons mais j’aime aussi l’intérieur des terres pour leur ambiance plus secrète. Je pratique aussi la macrophotographie, exercice particulier qui nécessite la rencontre de nombreux paramètres pas toujours évidents à réunir. La Bretagne a un patrimoine religieux exceptionnel datant souvent des XVIe et XVIIe siècle. J’aime ouvrir les portes des petites chapelles et m’émouvoir devant l’art religieux, témoignage de vénération des ancêtres.  J’ai voyagé aussi ; ma terre de prédilection est l’Asie du Sud Est où j’aime bien me retrouver pour  être en immersion dans un mode de vie en opposition avec celui de nos sociétés hyper régulées. J’aime la facilité des contacts humains, l’ouverture et la tolérance de sociétés qui font que l’on ne s’y sent pas comme un étranger. J’aime le décalage culturel et tous les signaux émis que j’essaie de capter à travers l’objectif.  L’émotion guide mes photos, sans elle je ne pense pas que j’aurais pu rester fidèle à ce mode d’expression que d’autres talents expriment du bout de la plume. »

voir la suite plus bas…

 

12 Responses to “Prendre le large sur le site de Breizh Shot -1-”

  1. ANNE Says:

    Birmanie, Laos, Cambodge,…il manque l’Inde, je vais y repartir pour la 3° fois, car j’y ai oublié un peu de moi; non, pas « oublié »; volontairement, moi qui ai tant voyagé, j’ai laissé beaucoup de moi,pas « un peu… » Toi, tu nous fais voyager avec les mots, des paysages aussi……
    Et je t’en remercie…
    “ Certes, un rêve de beignet, c’est un rêve, pas un beignet ;
    mais un rêve de voyage, c’est déjà un voyage. ”
    (Marek Halter)

  2. fifi Says:

    En voilà un beau vécu de photographe !!! Bravo Sergio dont j’ai déjà maintes fois apprécié les commentaires chez toi ! Je vais prendre mon temps et faire les visites qui s’imposent. Je reviendrai à plusieurs reprises, au fil du temps disponible. Belles fêtes de Noël à vous deux ! Merci Maïté pour ce beau billet en l’honneur de Sergio !

  3. Alienor Says:

    @ Anne
    à la grande voyageuse qui sait si bien nous faire partager ses rêves et ce qu’elle en rapporte, nous aurions pu dédier aussi ces sujets sur le voyage.
    Je suis heureuse de voir ces échanges entre vous, voyageurs du lointain.
    Pour ma part, pour l’instant je me contente de voyager dans l’imaginaire,le fantastique, le réel et la littérature mais je te souhaite de repartir bientôt vers les horizons dont tu te nourris.
    Passe de bonnes fêtes de fin d’année, Anne.
    Le sujet sur Brocéliande-2- devrait te plaire aussi, à cheval sur la littérature merveilleuse avec en filigrane , le souvenir de Chrétien de Troyes, connaisseur des légendes bretonnes qui se disaient à la cour de Marie de Champagne, fille de Louis VII et…d’Aliénor d’Aquitaine.

  4. Alienor Says:

    @ Fifi

    Une amoureuse de la photo comme toi ne pouvait qu’apprécier de découvrir plus amplement l’univers de Sergio.

    Merci à toi , Fifi d’être présente.
    Je te souhaite aussi de belles fêtes de Noël et autant pour la nouvelle année.

  5. Sergio Says:

    Rêver de voyager c’est déjà un peu partir comme tu le précises, nourrir des projets quels qu’ils soient c’est façonner les lendemains pour ne pas être pris au dépourvu quand ils arrivent au présent. L’Inde est un beau et grand pays que je connais (Rajastan et Bombay) j’ai été impressionné par la beauté et le port gracieux des femmes qui portent le sari. Mais aussi par la richesse religieuse et culturelle de ce pays. Alors bon voyage, il y a tellement de choses à découvrir au point de vue culturel et de la réflexion personnelle et spirituelle.

  6. Sergio Says:

    Sergio @FIFI Je remercie particulièrement Maité qui évoque avec justesse la trace que je laisse sur la grande toile et la manière dont elle perçoit l’empreinte laissée. Belles fêtes de Noël Fifi.

  7. Denise Says:

    Ton billet est magnifique Maïté et je suis très sensible aux superbes photos de Sergio sur son blog.
    La Bretagne me rappelle tant de beaux souvenirs tout comme Brocéliande où je me suis promenée près du lac, de la fontaine, du château. C’est un endroit féerique.
    Merci ma chère Maïté de ces belles découvertes.

    Je te souhaite de très belles fêtes de Noël et tous mes voeux pour la nouvelle année.
    A bientôt avec mes bisous.

  8. Alienor Says:

    @ Denise
    je ne t’oublie pas et je reviendrai vers toi bientôt.
    La présence de nos fidèles lecteurs est précieuse. elle est un encouragement à continuer à nous exprimer les uns et les autres.
    Ces découvertes sont plutôt à mettre au crédit de Sergio qui nous fait découvrir la réalité d’aujourd’hui à partir de laquelle il nous est permis d’imaginer, de faire revivre Merlin, Viviane, Morgane, Arthur, Lancelot, Guenièvre et tous les autres personnages de cette époque merveilleuse.

    Je te souhaite aussi de très bonnes fêtes de Noël et je t’adresse aussi tous mes vœux.
    Je t’embrasse fort. Merci Denise.

  9. Maria-D Says:

    Merci pour ce beau reportage et cette belle découverte
    je suis allée me promener dans la forêt de Brocéliande

    Beaux jours Maïté en ce temps qui fleure Noël

  10. cerisemarithe Says:

    Des lumières d’Aquitaine et de Bretagne qui se croisent pour nous faire rêver, pour nous faire entrer dans les Mondes de chacun avec un réel bonheur, pour nous entrainer dans des sillages personnels et des cheminements mis à notre disposition, offerts avec générosité et talents …
    D’ Éclats de Mots en Breizh Shot, j’aime venir me ressourcer chez l’un ou chez l’autre et respirer cet ailleurs vivifiant et enrichissant !
    Merci Maïté et Sergio !

  11. Alienor Says:

    @ Maria-D

    Poser le pied sur cette terre de langages où le silence n’est que fils tendus entre visible et invisible souvenir des légendes est fascinant. chaque photo nous parle, comme si nous avions vécu à la cour du roi Arthur.
    Noël affleure et n’est-ce pas Noël chaque fois qu’un sourire se dessine en nous, lorsque tintent les sons de mélopées sous forme de roman ou d’épopée.

    Joyeux Noël Maria-D et merci encore.

  12. Alienor Says:

    @ Cerisemarithé
    Comme le dit si bien Philippe Jaccottet dans « promenade sous les arbres », ces échanges croisés, ces lumières croisées font que « brille devant nous le « dedans des choses », que le monde rayonne de sa lumière intérieure. »
    Au pays des secrets, nous accueillons des bribes dans la forêt et leurs échos en mots sur les pages. le silence n’est que fontaine, source, lac profond où repose l’épée d’Arthur; où jeter toutes les épées et commencer à respirer, profondément.
    C’est cet espace de rêve qui nous est offert.
    Merci Marithé, toi qui a si souvent accepté de croiser ton art avec ma plume.

    @ Cerisemarithé

Leave a Reply