Châteaux de sable

Châteaux de Sable


Sur la plage, au crépuscule,

Les ombres des châteaux

étendent leurs tentacules,

Et gourmandent les vagues

qui, à coups de langues,

lèchent,un à un, les grains de sable.

Châteaux abandonnés,

Ruines sans armes ni ronces,

sans amour ni pervenches,

Forteresses et petits goûters

Des jours d’enfance ensoleillée.

Entre les vols furtifs de mouettes,

et les noires silhouettes,

Main dans la main,

La caresse des algues

et l’ivresse du vent

les couchent inexorablement

Au fond des océans.

Maïté L

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *