Laurent Demany et son premier ouvrage: Grand Crohot

Laurent Demany:l’homme qui, patiemment  tisse des fils de poésie vague après vague


Il y a quelques jours déjà, j’ai eu l’occasion de faire la connaissance de  Laurent Demany: il est  l’auteur du livre

«  GRAND CROHOT

Images pour Génie d’Arthur Rimbaud ».

 

Scientifique,passionné de photo, d’océan et de RIMBAUD, celui qui se dit photographe amateur parcourt en solitaire les plages  à des moments où il peut plus facilement entrer en communion avec l’océan. Durant  les mois de la saison froide, quelques heures après le lever ou bien avant le coucher du soleil, LAURENT DEMANY va à la rencontre des instants changeants où la lumière se révèle si particulière, entre la douceur des paysages marins et leur fougue, la véhémence des éléments parfois déchaînés et  leur apaisement.

A force de traquer la vague et le ciel, les lignes et les couleurs, les formes et les matières, entre musique d’un rideau d’écume et grains de sable, entre transparence et intenses coloris des tourbillonnantes profondeurs, au cœur et au rythme des pulsations de la vague, les images sont nées, ont grandi, ont pris l’ardeur d’un rêve d’océan qui consume le photographe. Sept ans d’embruns, de traces sur le sable aussi vite laissées qu’effacées, sept ans d’un regard qui devient percutant, et va à » l’essenciel et mer », le puriste sculpte la mémoire de l’océan comme d’autres sculptent la glaise ; 91 photos font écho au poème GENIE de RIMBAUD.

En outre, l’auteur a publié dans son ouvrage une reproduction du manuscrit écrit de la main de RIMBAUD que ce dernier avait confié à son ami PAUL VERLAINE en 1875 ; pouvoir détailler le texte original, placé à la fin des Illuminations dans les éditions du livre de poche (à tort ?) est un moment de pure émotion.

Dans l’ouvrage GRAND CROHOT, autour de ces deux mots magiques s’écrivent des lignes et des images, des liens qui vont des mots de RIMBAUD aux photos grandioses, à moins que ce ne soit l’inverse ; les mots calligraphiés semblent parfois prendre leur temps et leur part de mystère, semblent s’effacer sur la grève ou au contraire s’incruster et souligner le lyrisme, l’invocation à l’océan au travers des clichés choisis. Génie… Génie et sa part de mystère résonne en nous et résonnera longtemps encore lorsque nous irons cueillir des pages d’écume.

« Il est l’amour…et l’éternité. » écrivait Rimbaud.

JEAN-MICHEL MAULPOIX  quant à lui écrit dans  « UNE HISTOIRE DE BLEU » :

« Les phrases sont de la même étoffe que la mer, tissées par le même mouvement de navette qui trame le proche et le lointain, commençant, finissant toujours, sur la page pareille à la côte où le large reprise ses ourlets. »

Ce passage déjà cité en exergue de mon site   correspond bien au langage photographique et poétique de Laurent Demany.

Plonger dans son ouvrage , parcourir l’exposition de ses photographies, échanger sur des sujets que nous avons tous deux chevillés au corps, fut un régal.

 

Un jour, qui sait, le hasard nous fera nous rencontrer , appareil photo en main, devant les splendeurs océanes du Grand Crohot ou d’ailleurs.

 

Photos et billet: Maïté L

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *