Du musée à la rue: des tableaux en rappel – 3-

????????????????????????????????????

L’historique façade de Castéja

L’ancien Hôtel de police de Castéja à Bordeaux avait retrouvé une vie trépidante  lors de l’été 2015 avec l’exposition de street art TRANSFERT5. Cet été, nouvelle initiative de street art mais sur les murs extérieurs : ils sont ornés de figures géantes empruntées à trois tableaux du MUSÉE DES BEAUX-ARTS.

http://www.musba-bordeaux.fr/

 

Il s’agit cette fois d’amener le musée dans la rue. L’artiste JULIEN DE CASABLANCA, photographe et cinéaste  a donné une deuxième vie artistique à cet immeuble imposant qui sera réhabilité dans un futur proche par Gironde Habitat.

Les trois fresques de 20 m de haut ont été collées et dureront ce que durera l’été. Lorsque je les ai photographiées, le temps avait fait son œuvre (et/ou les passants) . Les personnages ont été photographiés, détourés , découpés en une vingtaine de parties agrandies et collées sur du papier.

Ce travail de photographie et de collage  des personnages originaux  mesurant entre  cinquante centimètres et un mètre fait partie d’un projet intitulé OUTINGS PROJECT déjà expérimenté à San Francisco, Hong Kong et Genève mais aussi à Angers en France.

http://www.outings-project.org/about

Julien de Casablanca a choisi

1-LE VIEUX CARRIER d’ALFRED ROLL

????????????????????????????????????

Le vieux carrier

????????????????????????????????????

impressionnant

2-Un personnage extrait des HÉRITIERS de JEAN-EUGÈNE BULAND

????????????????????????????????????

le personnage des Héritiers est déjà très abîmé en bas d’immeuble.

Et

3-Une FEMME NUE de GEORGES DORIGNAC

????????????????????????????????????

peu visible mais la taille du passant donne l’échelle de grandeur.

Vous pouvez vous faire une idée des originaux sur ces liens trouvés ici ou là:

http://art.rmngp.fr/fr/library/artworks/alfred-roll_le-vieux-carrier_1878

http://peinturesetpoesies.blog50.com/archive/2010/04/05/jean-eugene-buland-1852-1926.html

https://www.flickr.com/photos/magika2000/26138128935

La saison d’été 2016 à Bordeaux étant très riche, il me reste encore à me faire l’écho de plusieurs visites.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *