L’arc-en-ciel

Le ciel

mon grenier de cocagne

mon soir sourire de choéphore

ma chute d’Icare

Mon songe d’harmonie

Ma lyre de lumière

Mon Arlequin de soie pure

Suspendu aux arches éphémères

Je suis peau, je suis pluie

Ardente et solaire.

*******

Mon bouquet de paille

A boire jusqu’à la fin du jour

Ma frise solitaire d’orante

Dans la marge de douceur

Mon oiseau de feu, ma symphonie inachevée

Dessine à la courbe de ton sein

Sorcier, tes couleurs sur fond délavé.

*******

Mon chant d’ardeurs réprimées

Ton tatouage sur mon cœur apposé

Mon silence incrédule ou bien amusé

Ton balancier d’orange amère

Mon chant murmuré à gorge vibrée

Ton Iris aux reflets lancés

Vers l’Ulysse aux chariots de fée

Ce soir,toi, le ciel aux doigts de lin

Pour nous tu a déposé

Sept éclats

D’arc-en-ciel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *