Le domaine de Certes- L’arbre qui ne veut pas mourir-4-

« Entre arbre et nuage

Que passe l’oiseau blessé ou vent ravi

Que l’éclat furtif s’inscrive

………entre les yeux

………………..entre les lèvres

A la vraie vie

…….indéfiniment

……………….nous re-naissons »

François Cheng/ Le livre du Vide médian

J’ai déjà eu l’occasion de le photographier il y a quelques années. Il est toujours là.Il se sculpte au gré des vents en creux et en bosses et domine avec quelques très rares arbrisseaux la végétation rase. A demi caché par les roseaux, lorsqu’on l’aperçoit d’assez loin , le regard ne peut plus s’en détacher, du moins lorsque la passante est sensible aux décharnement, aux bras-branches en croix, au bois travaillé par les ans, le sel, les vents. il est le témoin de la Réserve. Il contemple les couples de cygnes que nous verrons bientôt apparaître.

JE VOUS INVITE A DECOUVRIR ICI LES ECHOS  SENSIBLES DE L’ARBRE CHEZ LAUTREJE

http://lautreje.blogspot.com/2011/01/kimtala-rouda.html

*******

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *