Zarb plante le décor: il graphe le mur en bonne compagnie–1–

Mardi 28 juillet 2015, avenue Thiers

Ce sera une demi- journée consacrée au street art, mais je parlerai de l’après-midi plus tard.

Pourtant ce soir-là, il fallait s’armer de patience pour arriver au rendez-vous rive droite depuis Bordeaux rive gauche: le tram décharge tous ses voyageurs 2 arrêts plus loin que celui où nous montons: panne d’une rame… Heureusement, une navette sous la forme d’un bus articulé et rapidement bondé car loin d’avoir la capacité du tram prend la relève: c’est une chance quand même! Il faut descendre bien avant l’arrêt où le tram reprendra son périple et marcher un bout de chemin: cela ne nous fait pas peur! Le franchissement de la Garonne ne nous permettra pas d’admirer le Pont de pierre tant nous sommes serrés, compressés… Mais nous finirons par arriver. et découvrirons le presque aboutissement du travail de Zarb.

????????????????????????????????????

Zarb se repose. Nous admirons.

L’ambiance est bon enfant et nous essayons de deviner qui est Zarb dans ces divers groupe de discussion.

Zarb, appartient au collectif FullColor. Cet artiste originaire de la rive droite, a eu 15 jours pour réaliser une performance sur  le mur à l’angle de l’avenue Thiers et de la rue Antoine-Monier.

????????????????????????????????????

Un arbre magique a poussé en quelques jours

 

????????????????????????????????????

une chimère

????????????????????????????????????

ombres, lumière, mouvement: le décor est planté

La fresque n°1  en cours de réalisation était visible tous les jours depuis la route et la ligne A du tram qui relie les deux rives de la Garonne.

La performance  placée sous l’égide de Bordeaux Métropole, dans le cadre de L’été métropolitain 2015  offre au public la possibilité d’assister à l’élaboration de l’œuvre en direct et de rencontrer l’artiste.

Deux mois, deux lieux, deux murs… L’un rive droite, l’autre rive gauche, (nous attendons que soit dévoilé le lieu)l’un en juillet, l’autre en août, et six occasions privilégiées de le rencontrer (3 rencontres en juillet, 2 en août, 1 en septembre).

????????????????????????????????????

Zarb manoeuvre avant de s’équiper.

Ce soir-là, le vent est de la partie lorsque Zarb prend place dans l’élévateur électrique.Nous pourrons ensuite admirer la précision et l’élégance de son geste.

????????????????????????????????????

ce soir Zarb revient à son amour de bombe

????????????????????????????????????

précision, flou orchestré…

????????????????????????????????????

Jeux d’ombre et d’ambre des derniers rayons

Zarb graphe depuis une quinzaine d’années et aime  changer de décor. Aussi intervient-il ici en recouvrant une de ses propres réalisations.

????????????????????????????????????

Je est un autre

????????????????????????????????????

c’est haut, très haut!

????????????????????????????????????

concentration

https://fr-fr.facebook.com/fullcoloriginal

????????????????????????????????????

jeux de main

Lorsque nous quittons les lieux, à la nuit, Zarb fait à nouveau une pause, s’éloigne pour apprécier ce qu’il vient d’ajouter, pour juger de ce qui reste à faire, prend ses repères sur l’espace mur vu dans son ensemble, reprend sa discussion avec les uns, les autres.

On avance dans la découverte du street art…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *