Ballade dans les pas d’une dame des temps jadis -1-

 

En Aquitaine et ailleurs…

 

Dites-moi où, en quel pays

Est La L…, la belle d’Aquitaine

On a célébré le VIIIème centenaire de ma mort à Bordeaux au début des années 2000.

On me dit née dans un village du sud Gironde, du moins c’est ce que dit la tradition orale. D’autres prétendent qu’on ne le sait pas exactement. En tous cas, là-bas on me célèbre au coin des rues et on montre encore la motte où se trouvait mon château. Comment le prouver puisque les archives gasconnes se trouvent dans un autre pays que la France ?

Mon grand-père était un troubadour, le premier dit-on, et je m’entourerai à mon tour d’une cour d’amour.

Mon père qui entretenait une cour de poètes et musiciens est mort d’une maladie foudroyante près de Saint-Jacques de Compostelle, lorsque j’étais encore très jeune.

Je devins donc duchesse à certaines conditions, mon père avait (presque) tout prévu.

Je parlerai plusieurs langues et notamment le patois aquitain, future langue d’Oc.

J’ai marqué de mon empreinte deux régions de France et deux pays.

Ma ville préférée se situe au nord de la Nouvelle Aquitaine.

J’ai été deux fois reine.

Mon premier mariage fut célébré avec éclat à la cathédrale Saint- André de Bordeaux dont on inaugura il y a peu, après remise en état, le portail royal. Dans la pierre des corbeaux est sculpté mon portrait ainsi que celui de mon époux.

J’ai eu dix enfants dont cinq rois ou reines.

Je fus l’ arrière-grand-mère d’un roi célèbre.

Je fus une extraordinaire personnalité politique avec mes ombres et mes lumières.

Qui suis-je ? Qui a déjà entendu parler de moi?

Ce qui fut le palais bordelais de ma famille

Le même endroit au XXIème siècle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *