Du Pont Bacalan-Bastide au Pont Chaban-Delmas: naissance d’un pont -2-

24 05 10 001

24 05 10 002

 

24 05 10 006

 

24 05 10 009

24 05 10 012

 

« LES HOMMES CONSTRUISENT TROP DE MURS ET PAS ASSEZ DE PONTS »

ISAAC NEWTON

***

Le 24 mai 2010 nous allions, comme beaucoup de bordelais,  en promenade au bout des quais pour lire les panneaux d’affichage et constater les travaux d’avancement du futur pont.

DSC_0019

DSC_0356

Puis nous avons gagné la rive droite en 2012 pour avoir une vue du pont en construction depuis les coteaux de Lormont. Le débouché sur la rive droite est encore une friche

***

DSC_0079

DSC_0073

P1050339

Toutes les occasions d’approcher le futur pont sont bonnes, et nous sommes ravis lorsqu’une croisière amicale à destination de  Bourg ou une invitation de la Ville à faire un tour  dans le Port de la Lune nous font passer entre les piles du Pont.

***

Aujourd’hui,

le Pont  en CHIFFRES ET RECORDS c’est:

4m, la largeur des poulies géantes, 50 tonnes chacune;

Il a fallu une grue de 700 tonnes équipée d’une flèche de 90 m.

77 m la hauteur des pylônes qui permettent de lever le tablier à 47 m de haut par rapport au niveau du pont.Côté navigable, 40 câbles qui servent à hisser le tablier.

Les câbles font 80 millimètres et pèsent 2 tonnes chacun.

2520 tonnes le poids du tablier mobile.

39 mois de chantier

106m  la voie navigable offerte aux bateaux.

40 000 tonnes de béton nécessaires à la construction des piles intermédiaires.

6500 tonnes , le poids des charpentes métalliques

440 m, la longueur totale du pont, 117 m, la partie mobile, 45 m de largeur.

11mn le temps que met le pont pour descendre ou monter…sans bruit!

70000 tonnes de terre et gravats dégagés.

Mes sources en chiffres proviennent de la revue

 Hors-série Sud-Ouest

Un pont se lève/ Bordeaux 16 mars 2013

***

DSC_1443

vous pourrez constater quelques changements: le poste de commande

mais aussi l ‘aménagement des îlots qui s’inscrivent dans un projet ultérieur.

DSC_0024

DSC_0014

Je laisse  THOMAS LAVIGNE, l’architecte du PONT le qualifier en 5 mots :

« Élégance, légèreté, transparence, équilibre, monumental »

**********

22 commentaires

  1. Quelle belle idée de nous offrir tes archives photographiques pour approcher un peu mieux cette oeuvre géante ! Coup de coeur pour première image verticale où les piliers et la grue bleue s’élancent ensemble dans le ciel bleu et la dernière image, cette magnifique oeuvre d’art au final !

  2. Passionnant ! Grand Merci pour le suivi de cette prouesse qui s’anime pour nous grâce à tes photos et à ta sensibilité…
    Une dizaine d’années, ai-je lu, entre le 1er coup de crayon, sans savoir si ce projet serait retenu, et la réalisation !!!
    Au fur et à mesure de mes découvertes, mon émotion grandit…
    De plus, le pont entre père et fils, Charles et Thomas Lavigne, véritables architectes d’ouvrages d’art, renforce encore l’immense symbolique des ponts !
    Le hors-série Sud-Ouest est devenu mon livre de chevet et tes articles me font vivre autrement cette aventure humaine et technique et bien autre encore …
    Je pressens que nous aurons aussi le plaisir de découvrir ici des photos de nuit dans des éclairages sublimes qui vont t’envouter et nous faire rêver ……
    A bientôt pour la suite…………

  3. C’est chouette de sortir les photos d’archives qui permettent de suivre l’évolution de cet ouvrage majeur pour Bordeaux. Les chiffres laissent rêveurs et parlent d’eux mêmes, un tablier de 2520 tonnes, rien que ça ! Et l’architecte présente l’ouvrage en termes d’élégance, de légèreté, transparence, équilibre, monumental ! Il a raison sur tous les points. La légèreté est également dans les câbles qui ne font que 80 mm même au nombre de 40, ça laisse rêveur. Finalement la technologie et la maîtrise des ouvrages d’art peuvent concilier l’efficacité et l’esthétique.
    Je salue ton travail Maïté, digne d’un bon reporter.

  4. @ Fifi

    Il est vrai que l’engouement pour le pont a été tangible dès le début de sa construction. Si je n’ai pas été assidue pour suivre toutes les phases d’avancement des travaux, j’avais en effet ces témoignages de photos prises de temps en temps. J’avais aussi bien aimé cette vision de la grue entre les piliers, comme nous passions en bateau. Je suis d’accord: c’est une œuvre d’art!
    Ma chère Fifi, nous n’avons pu assister aux festivités et à la cérémonie d’inauguration car nous avions au même moment le décès d’un de nos proches parents.Nous avons donc suivi l’actualité à la radio et regardé les vidéos à notre retour. Cependant, en passant sur le Pont d’Aquitaine,mon mari a pu apercevoir au loin, le Belem prêt à franchir le Pont Chaban-Delmas.
    merci pour le lien.

  5. @ Anne

    Je suis sûre que tu le verras un jour ou l’autre. En attendant, tu m’accompagnes dans mes regards multiples sur ce nouvel emblème de Bordeaux. La Ville avait une tradition bien ancrée de portes ouvertes aux quatre points cardinaux; le Pont en constitue aussi une belle pour découvrir la ville autrement. Gageons que le prochain billet te plaira aussi!

  6. Ton billet est magnifique, Maïté. Cette oeuvre est splendide et d’une grande beauté. Un grand bravo à tous ces ingénieurs, travailleurs pour construire ce superbe pont. Je le trouve fin et très élégant. Tes belles photos en sont la preuve et merci pour le final. Je suis toujours admirative devant de si belles constructions. Mon rêve, c’est de le traverser un jour!
    Gros bisous et merci ma chère Maïté.
    Beau week-end de Pentecôte 😉

  7. @ Cerise Marithé

    Connaissant ton intérêt pour les ponts, j’ai tenu à te faire partager la lecture de ce magnifique Hors-Série de Sud-Ouest, de grand format, vendu à un prix très raisonnable: 2, 90 €. Il est une mine pour la mémoire des bordelais et tous ceux qui souhaitent en savoir davantage sur cette construction.J’ai trouvé ce hors’série tellement passionnant que je n’ai pas hésité à en commander des exemplaires supplémentaires.
    Tu as raison de souligner le rôle de Charles Lavigne, le père de Thomas. Ce pont est une histoire de famille mais Charles est mort en 2005 après avoir soutenu oralement le projet qui n’a été accepté qu’en 2006.Charles Lavigne a travaillé avec Michel Virlogeux, l’ingénieur-constructeur qui a conçu de nombreux ouvrages d’art dont le viaduc de Millau et le Pont de Normandie.
    En ce qui concerne les illuminations du Pont, nous les avons malheureusement toutes ratées pour des questions de santé et nous n’avons pas encore eu l’occasion de voir le Pont de nuit. Je ne sais si la couleur bleue et la couleur verte des tours différente selon la marée montante ou descendants sont toujours d’actualité… Un jour sans doute!

  8. @ Breith Shot/ Sergio

    Le Pont est une sommes de défis depuis le lit de la Garonne jusqu’au sommet de son tablier et de ses piles.la « légèreté est dans les lignes mais aussi dans l’allègement rendu nécessaire par d’autres défis techniques.
    Le tablier mobile est le plus grand d’Europe, équivalent à un terrain de football.
    Voici l’explication lue dans le Hors-série:

    « nous le faisons tout simplement monter comme le plateau d’un ascenseur avec un système de contrepoids et de petits moteurs…Quarante câbles sont là pour porter le tablier. Dix par pylône.Ces derniers sont reliés à des contrepoids qui pèsent au total 2200 tonnes. lorsque les contrepoids sont libérés, la charge restant à hisser n’est plus que de 2550- 2200, donc 350 tonnes. Pour cela des moteurs de 180 chevaux suffisent… »
    Élémentaire, mon cher Sergio, du moins pour qui aime les Mathématiques, la Physique, la technique… Aussi ai-je pris soin de bien recopier mot à mot les notes!car je suis sûre que cela t’intéresse!
    😎

  9. @ Denise
    Pourquoi pas le traverser en effet?Un jour sans doute…

    La boucle peut même s’effectuer intégralement en site réservé aux vélos en passant par le Pont Chaban-Delmas, puis rive droite où une piste cyclable a été aménagée depuis l’inauguration, puis passage sur le Pont de Pierre(on ne l’oublie pas, il est si beau, même s’il est sorti momentanément du cadre. reste ensuite à rallier le Pont Chaban par les quais de la rive gauche,aménagés en promenade, loin des voitures aussi.Chiche?
    Gros bisous pour toi aussi. pluie et orage accompagnent le we prolongé!

  10. Merci pour l’explication, il y a toujours une part de rêve dans les réalisations. Sans le rêve les nouvelles explorations techniques, ou les hardiesses ne seraient pas possibles.

  11. Comme je comprends l’engouement pour cette œuvre majeure, solide et délicate à la fois! Et belle!
    Merci pour ce reportage in vivo, beau weekend, je t’embrasse.

  12. @ Colo

    te voir ici sur ces pages me fait plaisir. je te remercie et te souhaite un beau we, moins arrosé qu’ici.
    Je t’embrasse Colo. Repose-toi bien.

  13. Superbe projet, superbes images et des mots merveilleux pour le dire.
    J’adore ton poème sur le « pont levant » … Je suis sûre qu’il restera dans l’histoire de ta belle ville de Bordeaux.
    Plein de bisous

  14. @ Apolline

    Merci Apolline .Je fais en effet partie de ces bordelais d’adoption et de cœur qui tiennent à saluer les belles réalisations dans la Ville avec un engagement financier dans l’ordre d’importance parla CUB,l’État,le Département et la Région.
    Quant à mon poème, il ne dépassera pas l’impact de ce blog, sois-en certaine.

    Je te souhaite une bonne fin de we , moins arrosée qu’ici.
    En espérant que tu vas de mieux en mieux.
    Je t’embrasse.

  15. @ Fifi

    Il est superbe!Il mes semble avoir du caractère.
    Bisous toujours aussi pluvieux et d’après la radio, il fait plus froid ici qu’à Paris!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *