à l’ombre des lilas d’un soir-3-

clic

*

*

Un soir rouge sang et orange mûre

Nous prit dans ses bras.

Il nous mena

A sa poursuite

sur

Petites routes et berges du lac

En vain.

Et puis promesse de cœur Lilas

Il joua les divas

Il se refusa

Semblant s’éloigner

Et se cacher pour saigner

Au loin

Derrière les dunes

Et les forêts…

Et soudain

Ce fut aussi un soir de flammes Rouge sang

Un soir de grand incendie d’oranges mûres

Où les étincelles fusaient

Et se métamorphosaient ;

Le soir s’avéra  couleur lilas :

Il convoqua toutes les nuées :

des sacs de bonbons  acidulés

furent soudain déversés

sur  tous les gourmands

De petits soir volés.

La nuit  Lilas

Nous  prit dans ses bras

Et nous fit don de tous ses effets.

Dans la nuit noire

Il nous resta sur la langue

Quelques silences à déguster

Un parfum lilas trop vite dispersé.

Maïté L

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *