La mer en colère: vergues en croix-9-

***

A Vénéneux tirant de lune
Véhémence meurtrière de la nuit.
Conjonction de vent tentaculaire et de sel
Démence frontale à la folie des hommes.
Destruction. Anéantissement.
Inconscience derrière les digues fatiguées
Les digues abandonnées.
Rouleaux à grand train de laboureurs fouisseurs
Murs aveugles incompressibles, au galop lancés
Et des vies, des vies noyées

Tant de vies livrées à la folie humaine

La mer est revenue sous Brouage.
L’île coupée en trois.
Partout, partout, partout,
Seuls les toits émergent à perte d’eau et d’eau
Les sans-toit. Les Sans- travail. Les Sans-Papiers
Les Sans-famille qui ont sombré.
Folie du profit. Folie immobilière.
Est-ce la mer qui a reconquis?
Est-ce la terre qui a sué la misère?
Vénéneuses fleurs de lune et de marée ont frappé.
Douleur. Pleurs. Dignité.
Rêvé.Cauchemardé. j’ai suffoqué.

Tempête de mer

Tourments de terre

tempête de terre

les plaies amères.

Le 2 mars 2010,

coefficient de marée 116.

Souvenons-nous de  la Faute-Sur-Mer.

Maïté L

***

***

***

Les photos ont été prises ce soir où tout se jouait en noir et eau, en déferlantes et pleurs, en vies arrachées aux bords de mer.

*******

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *