Le château Labottière:l’Institut Culturel de Bernard Magrez -1-

Il manquait à Bordeaux possédant déjà le CAPC un lieu complémentaire dédié à l’art contemporain, peut-être plus accessible au public.

En octobre 2011, le CHÂTEAU LABOTTIÈRE s’est dévoilé à nos yeux avec une exposition inaugurale remarquable:

L’ÉTOFFE DU TEMPS :de Picasso à Othoniel.

J’ai d’emblée aimé ce lieu, l’itinéraire personnel de BERNARD MAGREZ , sa démarche pour concevoir ce qui est devenu un écrin en centre ville,une fondation s’inspirant du fonctionnement de la Villa Médicis. J’aime cette initiative privée de mécénat artistique et culturel qui accueille en résidence de jeunes artistes.

A partir d’une œuvre de Picasso: Femme Assise(1949),  le Directeur de l’Institut Culturel Bernard Magrez: ASHOK ADICÉAM a conçu une première exposition  afin d’explorer le temps dans l’art moderne et contemporain.

Je n’avais alors pas osé prendre de photos mais j’avais été conquise .

J’ai visité cette exposition au cœur de l’hiver; la nuit tombée, le château Labottière dégage encore plus de magie intérieurement et extérieurement.

Lorsque je suis revenue au château Labottière pour m’immerger dans l’exposition actuelle:

SHANGAÏ, LA TENTATION DE L’OCCIDENT

j’ai été une nouvelle fois subjuguée et je n’aurais eu qu’un désir: me faire enfermer dans les lieux pour continuer à dialoguer à mon rythme avec les œuvres présentées .

 Aujourd’hui,il fait un temps de chien et de giboulées, allez dans ce lieu devenu rapidement incontournable.

Un autre jour,Il fera beau,cela vous  permettra d’admirer le jardin et de profiter davantage des œuvres placées en extérieur et des bancs.

A la tombée de la nuit, le château resplendit de tous ses lustres et ce que je préfère c’est le perron arrière et la façade: il semble ne plus y avoir de frontières entre extérieur et intérieur; les œuvres ne vous quittent pas, elles sont en osmose avec leur écrin de verdure, de pierre et de lumière.

Tout un programme de rencontres avec les artistes est également établi pour chaque exposition, permettant cette vision unique entre chien et loup, cette rencontre entre œuvres provenant des collections publiques ou bien de la collection personnelle du maître des lieux.

Je vous convie sur mes pas à la découverte du château. Appelez-le Hôtel si vous préférez.

Cet hôtel particulier a été construit en 1773 pour les frères Labottière, libraires à Bordeaux.Bernard Magrez en est propriétaire depuis une quinzaine d’années . Il a été  entièrement rénové en 2010.

à suivre…

                                                                 Maïté L

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *